Votre cancer

Vivre avec la maladie

L'immunothérapie

Qu’est-ce que c’est ?

L’immunothérapie est un traitement du cancer permettant la stimulation de notre système immunitaire dans le but de cibler les cellules cancéreuses et les détruire.

Dans le développement d’un cancer, les cellules échappent au système immunitaire. Le principe des immunothérapies est d’aider le système immunitaire à identifier ces cellules pour les détruire.

Le fonctionnement

Il existe plusieurs formes d’immunothérapie disponibles 
en oncologie / hématologie pour renforcer le système immunitaire.

Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire

Le système immunitaire peut s’accélérer ou se freiner face à l’arrivée de microbes dans l’organisme grâce à un mécanisme de « points de contrôle ». En effet, lors d’une infection, le système immunitaire accélère afin d’éliminer les agents externes à l’organisme et il freine une fois que toutes les cellules externes à l’organisme ont été éliminées.

Les cellules cancéreuses, considérées comme externes à l’organisme, ont la capacité de freiner elles-même le système immunitaire pour ne pas être éliminés par celui-ci. Les immunothérapies par inhibiteurs de point de contrôle permettent donc de bloquer l’action des cellules cancéreuses afin de réactiver le système immunitaire et de détruire ces cellules cancéreuses.

Aujourd’hui, les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire ciblent et bloquent l’action de la protéine CTLA-4, le récepteur PD-1 ou encore le ligand PDL-1.

 

Les cellules CAR T

Les cellules CAR T, ou CART-cells, sont des lymphocytes T modifiés pour exprimer à leur surface un récepteur appelé récepteur chimérique ou CAR (Chimeric Antigen Receptor). Le principe de ce traitement est de prélever des lymphocytes T à un patient puis de les modifier génétiquement pour exprimer ce récepteur permettant de reconnaitre plus spécifiquement les cellules cancéreuses. Une fois les lymphocytes modifiés génétiquement, ils seront à nouveau injectés à ce même patient.  

Les effets indésirables

Les effets indésirables de l’immunothérapie peuvent atteindre plusieurs organes
et apparaître à différents moments du traitement.
Afin de pouvoir les prendre en charge, il est nécessaire de savoir les identifier.
Les effets indésirables les plus fréquents sont :

Réaction à la perfusion

Fatigue

Cutanés

Rougeurs et démangeaisons

Gastro-intestinaux

Diarrhées, nausées, vomissements.

Endocriniens

Respiratoires

Toux et essoufflements.

Les indications

Ces immunothérapies sont utilisées dans plusieurs pathologies :
cancer de la peau, cancer du poumon, cancer du rein, cancer de la tête et du cou, cancer de la vessie,
cancer du sein triple négatif, carcinome à cellules de Merkel, lymphomes, etc..

Les immunothérapies sont administrées par intraveineuse.
Cependant, l’immunothérapie n’est pas systématiquement utilisée.
En effet, tous les patients ne sont pas éligibles à l’immunothérapie et tous les cancers ne sont pas sensibles à l’immunothérapie.